Késaco ?

Les Associations pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural

Les ADEAR sont les Associations pour le développement de l’emploi agricole et rural, membres de la FADEAR (Fédération nationale des ADEAR départementales).

Une ADEAR c’est une association qui regroupe des paysannes et des paysans, pour majorité membres de la Confédération Paysanne, et d’autres acteurs du monde rural, réunis par l’envie de partager leurs expériences et leurs savoirs faire pour permettre de maintenir et d’installer des paysans nombreux et de faire vivre les valeurs de l’Agriculture Paysanne.

Les 6 principes de l'agriculture paysanne
Les 6 principes de l’Agriculture Paysanne

L’Agriculture Paysanne

L’Agriculture Paysanne (AP) propose des solutions afin que des paysans nombreux puissent vivre de leur travail et en retrouvent le sens : produire pour nourrir et non produire pour produire.

Elle est née de la réflexion des paysans de la Confédération Paysanne souhaitant inventer un modèle agricole qui respecte le paysan et réponde aux attentes de la société. La démarche de l’AP est transversale : elle repose sur l’interaction de nombreux éléments, classés en 6 thèmes.

Répartition

L’AP veut répartir équitablement les volumes de production pour : dégager un revenu suffisant sur une surface et une taille d’atelier raisonnable pour permettre à d’autres paysans de travailler ; mieux valoriser ses produits ; améliorer sa marge nette par unité de production en réduisant les intrants, etc.

Qualité

L’AP permet de développer la qualité et le goût de la production agricole pour : garantir la transparence pour le consommateur ; respecter les cycles naturels et le bien-être animal ; apprécier sa propre production pour mieux la vendre ; choisir librement son label.

Travail avec la nature

La nature est le principal capital des paysans. L’AP veut travailler avec elle et non contre elle, pour : maintenir la capacité productive des écosystèmes à long terme ; privilégier la biodiversité domestique et la mixité des productions ; préserver les ressources naturelles.

Autonomie

L’AP permet de développer l’autonomie des fermes en : limitant les achats en semences et en alimentation animale ; limitant sa dépendance aux énergies fossiles dont les prix ne font qu’augmenter ; maîtrisant son endettement et sa dépendance aux aides.

Transmissibilité

L’AP donne les moyens aux paysans pour transmettre leurs fermes aux nouvelles générations. Pour cela, il faut : limiter les agrandissements et les investissements qui seraient trop lourds au moment de la reprise ; sécuriser son foncier ; intégrer son temps de travail dans les calculs des coûts de production afin d’assurer la viabilité de la ferme et de ne pas décourager les installations ; rendre la ferme agréable à vivre et s’inscrire dans un réseau de solidarité.

Développement local

Le paysan est un acteur local dynamique : il participe à un réseau local de partage agricole ; il ouvre sa ferme régulièrement au public ; il s’investit dans la vie citoyenne.

Informations complémentaires : www.agriculturepaysanne.org